Une friche réinvestie dans le 18ème

Un dentier, une guitare, des gants de boxe, des compteurs électriques, des pièces de monnaies de Nouvelle-Calédonie, des bouteilles aux contenus de toutes sortes, deux matelas…. Reflet de notre société de consommation et du tout jetable, la biodiversité de la friche urbaine du 71 rue Philippe de Girard  dans le 18ème était assez loin de celle que l’on pouvait imaginer dans pareil lieu…

Depuis plus de 25 ans,  cet interstice aux belles proportions – un peu moins de 200m² – fait partie de la vie quotidienne du quartier et des riverains. Transformé en mini dépotoir par certains ou rêvé  en futur jardin partagé par d’autres, il semble surtout aujourd’hui dans le viseur de la Ville de Paris  pour laisser sa place à un… immeuble !

Paris, une des villes les plus denses du monde et qui compte moins de 5m² d’espaces verts par habitants contre 26 m² pour Berlin par exemple (l’OMS elle, situe le besoin d’espaces verts en milieu urbain à 12m²/habitants) continue ainsi à marche forcée, à imposer la minéralisation de son territoire.

« Vous faites quoi Monsieur ? Un parc ?« 

Voilà qui ne va pas de soi pour le collectif de citoyens qui a investi dimanche 22 juin la petite friche. En quelques heures, et après avoir sorti trois gros sacs de chantier remplis d’ordures, cet espace a changé de visage. Sous l’effet des sécateurs et autres scies maniés par les guérilleros jardiniers pour se frayer un passage entre les ailantes et les buddleia, le fameux « arbre à papillons », un petit jardin à pris vie, ouvrant une fenêtre de nature sur le quartier.

Au soir de cette action,  nombreux étaient les  riverains qui semblaient pour la première fois remarquer ce lieu. Chacun y allant de son commentaire sur les incivilité  en découvrant les détritus évacués  mais surtout, tous  se réjouissant de découvrir un espace naturel dans leur quartier surdensifié. Pour ces  trois  jeunes enfants qui passent en planche à roulettes, la cause est entendue  : « Vous faites quoi Monsieur, un parc ? On peut y aller ? ».  A voir les étoiles dans leurs yeux, on se dit que ces trois là  imaginent déjà en faire leur futur terrain de jeu.

Les rêves et les envies des uns et des autres, c’est bien ce qu’espère susciter le collectif qui est passé à l’action ce dimanche.

Une affiche (ci-contre) sera bientôt collée autour du 71 rue Philippe de Girard et dans tout le quartier avec une question : quelle avenir pour la friche, jardin collectif ou public, espace de biodiversité, café associatif, habitat groupé… ?

D’ores et déjà, un mail a été créé, 71phdg@gmail.com, l’occasion de donner son avis avec une consultation citoyenne en forme de pétition grandeur nature…. pour se réapproprier l’espace public !

http://quartiersentransition.wordpress.com/2014/06/26/quand-un-collectif-citoyen-investi-une-friche-urbaine-du-18eme/

Publié dans Actu, Ville Comestible | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Une outilthèque dédiée à l’agriculture urbaine pour le quartier La Chapelle

Toits Vivants et Vergers Urbains mettent en place une Outilthèque!

Nous souhaitons que l’agriculture urbaine ou le « faire soit même » soit accessible à tous, quelque soit son lieu de résidence et les outils dont il dispose. Si vous n’êtes pas l’heureux propriétaire d’un jardin individuel, ou d’un atelier, il existe plusieurs jardins partagés ou espaces collectifs dans le quartier de la Chapelle, combinant jardinage et convivialité. D’autres sont en création ou en projet, impulsés par des habitants du quartier, au pied de leur immeuble, voir même dans l’espace public.

Capture d’écran 2014-05-20 à 16.14.55

Mais pour bien jardiner, il faut de bons outils. On ne se sert pas tous les jours de nos outils et pour des usages ponctuels, on ne dispose pas toujours d’espace de stockage ou de moyens pour investir dans l’achat d’outils spécifiques. C’est pour cela que nous ouvrons une Outilthèque c’est à dire un système d’emprunt d’outils électriques ou lourds pour pouvoir jardiner et bricoler quand vous le souhaitez.

Tous nos membres pourront emprunter nos outils pour une durée maximum de une semaine. Pour cela, c’est facile: Continuer la lecture

Publié dans Actu, Le projet Vergers Urbains, Ville Comestible | Laisser un commentaire

Jardin Mobile [Pajol] – en construction

Durant les 3 jours des Ateliers Estivaux de l’agriculture urbaine et de la biodiversité, une installation modulaire multifonctionnelle dédiée à l’agriculture urbaine a émergée sur l’esplanade Nathalie Sarraute (Halle Pajol, Paris 18) :  Cuisine mobile, potagers, étale de l’amap HSBC, pépinières, mobiliers urbains, module aquaponique, hamac, jardin vertical, etc.
Le projet a été construit dans le cadre du Festival d’Agriculture Urbaine avec les habitants du quartier La Chapelle (18ème), “Commun Jardin ” (jardin partagé situé Square Rosa Luxembourg), Vergers Urbains, Toits Vivants, Collectif Babylone (dont Zone AH!), Pot’IG, Bocoloco, Le collectif Terre Minus, d’autres partenaires et les participants aux Ateliers Estivaux d’Agriculture Urbaine, du 30 Juin au 3 Juillet.

Ce jardin sera l’avant-post de Commun Jardin sur l’esplanade, mobile mais pérenne et en évolution permanente. Et surtout un avant gout de ce que peut être la réappropriation collective d’un espace public excessivement minéral.

Une installation autogérée, ouverte, où chacun à la possibilité d’imaginer, d’expérimenter et mettre en œuvre collectivement sa vision de l’espace public.

Publié dans Jardin Mobile, Le projet Vergers Urbains, Ville Comestible | Un commentaire

…VU cherche palettes

Publié dans Actu | Un commentaire

Tartres /Clos Saint-Lazare : comment associer Agriculture et projet urbain?

Flyer-atelier-projet-BD

Publié dans Actu, Le projet Vergers Urbains, Ville Comestible | Laisser un commentaire

à partir de ces palettes, un jardin va émerger

IMG_2377 - red

Dés lundi prochain, 10h, un jardin mobile mais pérenne va émerger à partir de ces palettes.
Il sera constitué d’une vingtaine de modules : fruitier, serre, potager, aquaponique, lombricompost, biodiversité, boite à troc, bibliothèque, bancs, cuisine mobile, hamac, amap, etc.
De quoi refaire tout un monde sur ce coin de l’esplanade Nathalie Sarraute (ou connue sous le nom d’esplanade Pajol).

et tout ça en lien avec le Festival Agriculture Urbaine : http://www.agricultureurbaine-idf.fr/event/du-lundi-30-juin-au-vendredi-04-juillet/

P7126331_1 copy copy

Publié dans Actu, Le projet Vergers Urbains, Ville Comestible | Marqué avec , , , | Un commentaire

Les 4ème Estivales de la permaculture en Ile de France

28 et 29 juin aux Murs à Pêche à Montreuil

Affiche - estivales
Sur un lieu emblématique de l’horticulture, à Montreuil, aux Murs à Pêches, impasse Gobétue, nous vous invitons les 28 et 29 juin à partir de 10h, à découvrir et partager l’esprit de la Permaculture aux travers des ateliers pratiques, artistiques et ludiques.

Avant goût du programme : fabrication d’un Rocket Stove, constructions meubles en bois brut, atelier pesto d’ortie, réalisation d’un mandala éphémère, fabrication de nichoirs, construction d’une cabane pédagogique, Disco soupe pour le dîner, spectacle de la compagnie EAU.ID.A au théâtre de Verdure, marche sensible, parcours botanique, coin sieste en hamac et lectures écologiques, fresque végétale, construction d’instruments de musiques en matériaux de récupération, fabrication de matériel de dessin.

Les Estivales de la permaculture ouvriront cette année le Festival d’Agriculture Urbaines (festivaldesutopiesconcretes.org/festival-agriculture-urbaine/)

Programme détaillé, infos pratiques : festival-permaculture.fr
Publié dans Actu | Laisser un commentaire

Bôco Lôco, un café associatif germera bientôt dans le 18e arrd

Voici le début d’une aventure. Elle a pour cœur l’ouverture d’un lieu en forme de trait d’union avec les initiatives agri-urbaines de La Chapelle, quartier du 18e arrondissement de Paris. Mais pas seulement.


Ce lieu, c’est une envie de nature et de culture, qu’elle soit artistique, alimentaire, culinaire, agricole bien sûr mais surtout plurielle. Ce lieu, c’est aussi une fenêtre ouverte sur un quartier, sur un imaginaire, celui de ses habitants.

Bienvenue donc à Bôco Lôco, café associatif dont les graines ont été semées au début du printemps 2014 quelque part au milieu de La Chapelle. Les premières pousses ont été observées début mai, c’était au Festival de l’agriculture urbaine.

Mais pour commencer cette aventure, la recette ci-dessous dévoile l’un de ses (petits) secrets : l’origine de son nom !

Une recette pour…

Prenez un quart d’alimentation et d’agriculture urbaine ; ajoutez un quart d’échanges de savoir et savoir-faire puis un nouveau quart de culture et pour finir, un dernier quart de jeux, mélangez bien, faites mijoter et d’ici quelques mois, vous obtiendrez… Bôco Lôco !

…un café associatif…

Bôco Lôco keszako ? C’est un café associatif imaginé par des habitants du quartier de La Chapelle avec une envie simple : ouvrir un espace avec et pour touTEs, pour y manger, cuisiner, déguster, cultiver, débattre, jouer, s’informer, réparer, échanger…

…et un ingrédient magique…

L’ingrédient magique de Bôco Lôco ? Des bocaux de fruits et de légumes d’Île-de-France confectionnés sur place, à savourer dans le café ou à emporter chez soi.

…avec et pour les habitantEs

Cette recette vous ouvre l’appétit ? Alors n’hésitez pas, rejoignez-nous dans cette aventure culinaire, agricole, culturelle, ludique et écolo, vos idées et vos ingrédients sont les bienvenus !

Si vous souhaitez rejoindre cette aventure, discuter, donner votre avis, suggérer des activités, rencontrer les Bôcos Lôcos… un mail : lesbocoloco@gmail.com

Et pour suivre Bôco Lôco au jour le jour ou presque : quartiersentransition.wordpress.com ou villecomestible.org

http://www.reporterre.net/spip.php?article6022

Publié dans Actu | Laisser un commentaire

Beacon Food Forest – une forêt comestible à Seattle

La première forêt urbaine comestible américaine a démarrée ses premières plantations et ambitionne de rendre comestible le paysage urbain de Seattle. Le concept de forêt comestible, que porte par ailleurs vergers urbains vise à imiter les ecosystèmes naturels qui tendent généralement vers un stade forestier, en incluant divers arbres comestibles, baies, ou autres plantes pérennes comestibles. Le Projet Beacon Food Forest, via le  P-Patch program first prend la forme d’un jardin partagé où la nourriture prend place dans la canopée, les buissons, les lianes grimpantes, et les plantes couvre-sol.

Le projet s’inspire des principes de la permaculture, c’est à dire une approche holistique qui vise à développer, aménager ou restaurer des écosystèmes humains et naturels équilibrés et auto-entretenus. Le projet a d’ailleurs démarré lors du rendu d’un design de Permaculture Design Course.

Le projet a démarré sur 8000m2 et atteindra à terme près de 3 hectares, à 4 km du centre de Seattle.

Beacon-Forest

http://inhabitat.com/americas-first-food-forest-from-ground-level-to-canopy-urban-agriculture-is-growing-seattle/

Publié dans Actu, ça se passe ailleurs | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Dans les secrets des jardins

projection collège 2014

Par la compagnie le son des rues et les élèves de cinquième A du collège Aimé Césaire

Publié dans Actu | Laisser un commentaire