Avec Vergers Urbains, toutes les moyens sont bons pour (ré)installer des bancs

↑Quand les bacs deviennent des bancs ou ba(n)c (ou banc-bac), ils permettent tout simplement, par quelques moyens détournés, parfois inavoués, aux gens de s'assoir, et rendre ainsi la ville un peu plus viable et moins ségrégative.

quelques extraits de l'article   de Terraeco   http://www.terraeco.net/Rien-de-tel-qu-un-banc-pour-faire,58085.html  :

"N’en déplaise aux pisse-froid, un banc saturé de postérieurs constitue un signe de bonne santé urbaine"

« L’espace public doit être libre et accessible à tout le monde. Si pour vous asseoir vous êtes obligé de vous mettre à une terrasse de café et de consommer, ce n’en est plus un »,(Marc Aurel)

« Si les personnes âgées ne peuvent pas fractionner leur trajets, c’est bien simple : elles ne sortiront plus et ce sera la catastrophe » (Anne Faure)

select red

 

 

 

 

 

select banc

 

 

 

 

 

select banc2

 

Publié dans Le projet Vergers Urbains, Ville Comestible | Marqué avec | Laisser un commentaire

le CUBE, tiers-lieu dédié à l’Agriculture Urbaine et à la résilience

Mozi - Schéma vnoir

La présence à Paris, notamment dans les arrondissements du nord-est, de nombreuses friches industrielles et de bâtiments désaffectés est à mettre en perspective avec le déficit de lieux d’expérimentation dédiés à l’agriculture urbaine et à la résilience dans la capitale.
Saisissant l’opportunité du lancement du budget participatif et alors que la maire de Paris a annoncé vouloir faire de l’agriculture urbaine une des priorités de sa mandature, le collectif Babylone propose un projet à l’intersection des questions agricoles, alimentaires et sociales. Son nom : le CUBE ! (inspiré du nom d’un des bâtiments visés)
Pour le soutenir, rejoignez le site du budget participatif : https://idee.paris.fr/le-cube-tiers-lieu-dedie-lagriculture-urbaine-et-la-resilience

Le CUBE a pour ambition d’être un espace d’expérimentation collaboratif ouvert sur le quartier et ses habitants. Ces derniers deviendront ainsi ré-inventeurs et co-producteurs de leur quartier en expérimentant concrètement des projets articulés autour de la nature en ville.
Trois principaux axes orienteront le programme :
1/- Un Lab’AU (LABoratoire d’Agriculture Urbaine) : Espace d’expérimentation et de production d’agriculture urbaine (fruits, légumes, petit élevage, pépinière de quartier, apiculture, etc.)
2/- Une Ressourcerie / Materiauthèque associée à un atelier de fabrication partagée. C’est à dire un lieu de collecte, réemploi, réparation et revalorisation des « déchets » ou ressources, complémentaire au Lab’AU.
3/ -Un Café / Restaurant Associatif (avec un atelier de transformation, un espace de distribution, et une fabrique dédiée à l’alimentation). Cet espace valorisera ainsi les produits du site.

Les enjeux auxquels ce projet répond sont multiples : besoin d’expérimentation et de production de nombreux acteurs de l’agriculture urbaine, revalorisation des déchets ou encore développement du secteur de l’économie sociale et solidaire. Il s’agit de créer un agrégateur d’initiatives en faveur de la transition écologique en milieu urbain.
Le CUBE est également caractérisé par la valorisation de la diversité des origines, des connaissances, des compétences, des cultures, des pratiques, …
Plus largement, dans le contexte de lutte contre le changement climatique, à quelques mois de la COP 21 qui se tiendra à Paris mais aussi  de la préservation des ressources, le Cube favorisera la réflexion autour de la ville résiliente.

vue_projet

Ce projet suppose un lieu de grande ampleur à l’échelle urbaine et fortement intégré dans son quartier, combinant espaces bâtis fonctionnels et espaces extérieurs évolutifs. Le lieu pressenti pour la mise en œuvre du projet est l’ancien Lycée Hôtelier Jean Quarré, situé 12 rue Jean Quarré, à proximité de la place des Fêtes dans le 19ème arrdt.
Ce site désaffecté jusqu’à la réalisation d’une nouvelle médiathèque offre des opportunités uniques de mise en réseau et de travail commun avec ses habitants dans un quartier dense et très minéral.
Cette localisation n’est cependant pas restrictive et le projet peut se développer sur d’autres sites délaissés de l’arrondissement ou du Nord Est-Parisien.

Le projet est porté par le collectif Babylone dont plusieurs membres sont lauréats des appels à projet Végétalisation Innovantes (2013) et Métabolisme Urbain (2014) de la Ville de Paris, tous deux axés sur la recherche de terrains d’expérimentation, avec une forte composante sociale.
Il s’agit notamment de : Vergers Urbains, Toits Vivants, Zone AH ! (Zone Agriculture Urbaine Hybride), chacun avec leurs propres réseaux étant impliqués dans le projet.

bientôt d’autres infos ici : lab-au.org

Publié dans Actu, Ville Comestible | Laisser un commentaire

Ateliers Semis – 20ème Chaise (38 rue des Amandiers – Paris 20)

affiche 28 février 20èCH

Publié dans Actu, Non classé | Laisser un commentaire

A la taille! Nouvelle année, nouvelle coupe!, avec le Sens de l’Humus

DIMANCHE 15 MARS – Formation taille de fruitiers

DIMANCHE 5 AVRIL – Formation greffe & porte greffe
Les pêchers, pommiers et poiriers de la parcelle Pouplier attendent leur taille bisannuelle… Vergers Urbains, prête main forte au Sens de l’Humus pour préserver ce patrimoine et transmettre leur savoir en matière de taille et d’entretien des arbres. L’occasion de revoir les élémentaires autour de la taille, de la greffe, de prendre le coup de main, d’apprendre, de partager (savoir, rigolades, mousse de betterave et chocolats chauds).
Pour s’inscrire envoyer un mail à vergersurbains@gmail.com  en précisant la ou les séances  auxquelles vous souhaitez assister
taille - copie
Publié dans Actu | Laisser un commentaire

Un jardin partagé démarre sa métamorphose dans le 13ème

Après 8 jours de chantier le jardin partagé situé au 13 rue Fontaine à Mulard (13ème) démarre sa métamorphose. Ce jardin est situé au cœur d’une résidence sociale appartenant à Paris Habitat, géré par l’ARBP et comportait 24 parcelles de 6 m2 en moyenne, principalement consacrées à une culture vivrière. La périphérie de cet espace était densément occupé par une centaine d’arbustes non comestibles : Eleagnus, Troënes, Spirée Niponica, Fortifia, Berbéris. Couvrant une superficie totale de près de 900 m2.
Le nombre de parcelle est porté aujourd’hui à 36.

Objectif du projet :

  • Améliorer la qualité esthétique du site en proposant notamment des dispositifs de délimitation plus homogènes, alternatifs et adaptés,
  • Réaménager et rendre accessible l’ensemble de la parcelle, et développer une végétation comestible
  • Revaloriser les espaces Communs
  • Faciliter l’activité de jardinage,

Au delà de l’aménagement des parcelles, l’attention se porte sur l’aménagement des espaces communs, qu’ils soient naturels ou jardinés, l’enjeu est de favoriser les espaces de rencontre. Nous nous sommes orientés vers la création d’un jardin-forêt, où il s’agit d’ajouter l’aspect comestible à l’intérêt ornemental qui prévaut actuellement. Les arbustes actuels sont remplacés par des arbres et arbustes fruitiers qui profiterons à l’ensemble des jardiniers. Le pourtour de la parcelle (hors nouvelles parcelles créées) porte sur 274 m2,est retravaillé et complété :
‐ par des arbres fruitiers (Pommier, Poirier, Pêcher, Abricotier, Prunier),
‐ par des arbustes fruitiers sauvages : Noisetiers, Sorbiers, Aubépines
‐ par des arbustes à petits fruits : groseilliers (à Maquereau et à Grappes), framboisiers, Cassissiers, Casseillers,
‐ par des grimpants comestibles

Le chantier était encadré par Toits Vivants, avec l’appui de Vergers Urbains et mené avec 3 jeunes en insertion, via l’association Jean Coxtet / Réagir

C:�2 - Ville Comestible�2- Tois VivantsProjetParis HaabBril

Publié dans Actu, Pieds d'immeuble, Ville Comestible | Marqué avec , , , | Un commentaire

Le 28-01-2015 – Avec l’Agriculture Urbaine, inventons le Paris Comestible

13400842735_aca507c824_z

Entre Appels à projet et modification de son plan local d’urbanisme, la Ville de Paris a choisi de faire de l’agriculture urbaine une priorité. Chiche !
La Générale, Graine de Jardins, Vergers Urbains, le Collectif Babylone et Quartiers en Transition invitent habitants, associations, collectifs, porteurs de projet, urbanistes, architectes… à réfléchir ensemble à la ville nourricière de demain, dans les rues, sur les murs et les toits.

De l’identification des levier et ressources mais aussi des freins rencontrés  pour la mise en place des projets et des expérimentations en passant par les liens à créer entre les différents initiatives et les structures porteuses, cette journée répondra à un double objectif :
-proposer aux élus et services techniques des collectivités de co-constuire la ville comestible de demain ;
-rédiger un mémoire collectif destiné à la consultation publique du printemps prochain dans le cadre de la modification du Plan local d’urbanisme de Paris.

Rendez-vous le 28 janvier de 10h à 18h à La Générale,  coopérative artistique, politique et sociale,
14, avenue Parmentier dans le 11ème (M° Voltaire)

Programme

9h30-10h
Accueil des participants

10h00
Introduction

10h15
Début des ateliers
Ateliers “végétalisation et  agriculture urbaine » : En partant des cas concrets, quels sont les manques, les besoins, les contraintes pour la mise en place des projets ?
Atelier Plan Local d’Urbanisme (PLU) : intégrer l’agriculture urbaine dans le PLU, comment rendre de document d’urbanisme « comestible » ?  Comment la modification du PLU peut elle être un atout pour la mise en place d’espaces d’agriculture urbaine ? ​

12h45
Pause déjeuner

14h14
Café à La Générale et projection du film ​ »Remuer la terre, c’est remuer les consciences« , documentaire d’Eric Oriot produit par Natureparif sur l’agriculture urbaine en Ile-de-France

15h00
Plénière. Retours des rapporteurs sur le​s ateliers du matin. Mise en place d’un canevas de demandes et propositions pour la rencontre avec les élus ​ et première rédaction d’un mémoire dédié à la modification du Plan Local d’Urbanisme

16h30-18h
Débat avec les élus de différents arrondissements,  de la Ville de paris, de la Région en charge de ces questions
Présentations des propositions et demandes, échanges.

18h00
Fin

Publié dans Actu, Ville Comestible | 3 commentaires

Les gens de Cottin – Vers une rue comestible

Sur une initiative de l’association les gens de Cottin, et avec l’aide de Vergers Urbains (pour la conception et l’encadrement du chantier), un aménagement urbain inédit a émergé cette semaine dans la rue Jean Cottin. 12 jeunes primo-arrivants en apprentissage du français avec le Cefil ont participé au chantier, durant 6 demi-journées. La construction s’est déroulée au sein de la résidence Boucry, qui jouxte le projet, grâce à l’implication du bailleur, des gardiens et de l’amicale des locataires. L’association Toits Vivants est venue apporter son soutien technique (encadrement du chantier menuiserie).

Résultat : 9 modules de jardinage, dont un ba(n)c, une jardinière coffre pour ranger les outils, un bac à compost, une pergola et bientôt un réservoir d’eau…
Il s’agit d’une réappropriation d’un morceau d’espace public par un collectif de riverains encore peu courant, mais qui commence déjà à inspirer des initiatives similaires dans le quartier.
Ce projet a reçu l’aide le l’équipe de Développement local, une financement de la Ville de Paris, du Conseil de Quartier et la Fondation Bruneau.

Plus d’infos sur les gens de Cottin : http://lesgensdecottin.blogspot.fr/

Publié dans Quartier Comestible | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Remuer la Terre, c’est remuer les consciences

« Remuer la terre, c’est remuer les consciences », Paris et sa région en version agriculture urbaine

Réalisé par Eric Oriot, « Remuer la terre, c’est remuer les consciences » a été tourné pendant les Ateliers d’été de l’agriculture urbaine et de la biodiversité organisé par Natureparif* du 30 juin au 2 juillet 2014 à Paris.

Ce documentaire, à travers les témoignages de chercheurs, militants associatifs, naturalistes, élus, activistes… plonge son regard dans un mouvement qui se propage à Paris et l’Ile-de-France à grande vitesse, transformant nos villes en profondeur en inventant un nouveau récit urbain. 

https://dailymotion.com/video/x2cnu34

*en partenariat avec l’AgroParisTech, le Muséum national d’Histoire naturelle, le programme national de recherche JASSUR, l’INRA, l’IAU-îdF, l’Université Aix-Marseille, le Laboratoire sur l‘agriculture urbaine – Université du Québec à Montréal, Urban Interstice, le Festival de l’Agriculture Urbaine et Ville Ouverte.

Photo : S. Goelzer

http://quartiersentransition.wordpress.com/2014/12/17/remuer-la-terre-cest-remuer-les-consciences-paris-et-sa-region-en-version-agriculture-urbaine/

Publié dans Actu, Ressources, Ville Comestible | Laisser un commentaire

Le 14-12-14 / Groupe Labori – Chantier Plantation

Affiche_VU_Clignancourt_plantation

14-12-2014 – Chantier de plantation au 7-9 av Clignancourt (Paris 18),
Ce chantier fait suite à 4 séries d’ateliers / animations avec les résidents,
et se déroule dans le cadre de l’appel à projet Végétalisation innovante / Paris Region Lab
Sur ce premier chantier, 12 arbres arbres fruitiers seront plantés, ainsi qu’une 30 aine de petits fruits

Publié dans Groupe Labori, Pieds d'immeuble | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

…et si le Plan Local d’Urbanisme (PLU) devenait comestible !?

La Ville de Paris vient de lancer la modification de son Plan Local d’Urbanisme (PLU). Son objectif est d’intégrer de nouvelles orientations dans ce document de gestion du sol et des droits à construire.

L’un des thèmes nous concerne directement : l’agriculture urbaine. Le développement de cette activité sur le territoire parisien sera l’un des axes de travail des services municipaux dans le cadre du PLU.

En tant que citoyens, usagers de la ville, associations travaillant sur la nature en ville et la requalification de l’espace public, cette modification du PLU nous offre donc la possibilité de faire entendre nos propositions sur l’agriculture urbaine. Afin de structurer et donner du poids à nos projets, une réunion publique informelle spécifique, d’information et d’échange est organisée Par Vergers Urbains avec Graine de Jardins :

le 16 décembre 2014 à 19h
à la Maison des Associations du 18e,
15 passage Ramey, salle Barrières Blanches
M° Marcadet-Poissonniers

Ce sera l’occasion pour nous d’exprimer, autour de la rédaction d’un mémoire commun, nos souhaits en imaginant ensemble des solutions, en évoquant les blocages existants ou encore les besoins de pérennisation de certains espaces. Parallèlement, il est encore possible de continuer à participer aux débats sur le site internet officiel : www.imaginons.paris

Au printemps prochain, la concertation prendra une forme plus officielle : une enquête publique aura lieu dans laquelle les remarques des parisiens seront consignées. C’est dans ce cadre que nous souhaitons déposer un mémoire collectif reprenant de façon synthétique nos propositions avec des solutions concrètes à intégrer dans ce nouveau document d’urbanisme.

En espérant vous retrouver à cette occasion,

Les équipes de Graine de Jardins et Vergers Urbains

Publié dans Actu | 2 commentaires