Un PLU Comestible pour Paris / Nouvelle séance de travail le 29 mars

A quelques jours du nouveau rendez-vous que nous vous donnons dimanche 29 mars pour prolonger le travail du 28 janvier dernier et construire ensemble un document OLYMPUS DIGITAL CAMERAd’interpellation à destination des éluEs ainsi que le mémoire destiné à la consultation publique du PLU parisien, nous vous donnons ci-dessous un aperçu du déroulé de cet après-midi et de la soirée qui suivra.

Nous vous proposons donc de nous retrouver ce dimanche 29 mars à partir de 15h00 à La Générale (14 avenue Parmentier dans le 11ème, M° Voltaire, Ligne 9) comme la dernière fois.

La journée débutera par un bref rappel des objectifs qui nous ont conduit à mettre en œuvre ce projet collaboratif avant de passer à la finalisation de l’écriture des propositions du mémoire destiné à la consultation publique du PLU parisien en nous répartissant autour des sept tables reprenant les thématiques qui ont émergés le 28 janvier dernier.
En parallèle, un espace « Coin à idées » sera ouvert pour là aussi finaliser le document d’interpellation à l’attention des élus qui aura une vocation de « Manifeste ».
Afin que vous puissiez retrouver toutes les propositions qui ont déjà été faites, nous avons regroupez celles-ci  sur le Framapad suivant : https://lite6.framapad.org/p/Doc_pr%C3%A9paratoire_journ%C3%A9e_du_29_mars
Ce premier travail durera environ 2h puis nous ferons une synthèse générale vers 17h/17h30 pour rendre compte du travail sur les deux documents.
A l’issue de cette synthèse, vers 17h30, nous vous présenterons un nouvel évènement, pratique celui-ci, qui se déroulera le dimanche 12 avril prochain, retenez donc d’ores et déjà cette date dans votre agenda !
Nous vous donnerons les détails de cette initiative en vous invitant à y participer, puisqu’il s’agira de la construction, sous forme de chantier participatif, d’un espace en agriculture urbaine sur un toit… mais nous conservons la surprise sur la localisation :) A 18h00, la projection d’un film conclura cette journée puis à partir de 19h, nous nous retrouverons autour d’un apéro qui précédera le clôture de cette journée, avec à partir de 20h00, un diner locavore composé de produits franciliens et préparé par par Ivanne et Sidonie, deux membres du collectif de La Générale, cuisinières hors pairs !

Ce diner qui comprendra une entrée, un plat et un dessert vous sera proposé au prix de 10€, nous vous remercions si vous le pouvez, de nous dire si vous souhaitez y participer par retour de mail.

N’hésitez pas également à envoyer vos remarques, suggestions… par mail toujours à l’adresse suivante : agriculture.urbaine.idf@gmail.com 

A très bientôt,
Ville Ouverte, Vergers Urbains, Graine de Jardins, Quartiers en Transition, La Générale, Collectif Babylone et Miel de Quartier .

Publié dans Actu, Ville Comestible | Marqué avec | Laisser un commentaire

Ce samedi 21 mars. Nouvelles plantations pour la création d’un verger partagé au sq Fleury

Flyer Fleury PVU 21 mars 2015

Publié dans Actu, Verger de Fleury | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Montereau, ville comestible?

Le 7 Mars marquait l’ouverture du forum sur l’alimentation et l’agriculture à Montereau.

Au programme :  animatAffiche définitiveions autour de l’agriculture urbaine, du gaspillage alimentaire, sur la santé ou la découverte des productions locales.

• 15h : Conférence de Henry Bureau, Vice-président de l’Université Populaire de Permaculture. Présentant l’expérience qu’il mène à Albi avec les Incroyables Comestibles, en s’inspirant de la permaculture, montrant ainsi ce qu’il est possible de faire de même à Montereau.

• De 14h à 17h : Sitôt dit, sitôt fait : réalisation d’un jardin potager en Lasagne !  animé par Vergers Urbains.

Au menu de cette butte potagère : tontes de gazon (NB : si vous n’en avez pas à dispo, vous connaissez sans doute quelqu’un qui a une tondeuse, et ou une pelouse, ces deux éléments sont souvent très proches l’un de l’autre), bois morts ou branchage, broyat, carton, cagettes, compost, terre, en couches alternées (brun / vert, autrement dit Carbone / Azote), avec éléments grossiers en bas et éléments plus fins ou matures en haut de la butte).

Pourquoi une butte en lasagne?, le sol se fait de plus en plus rare en ville, tandis que les déchets organiques sont abondants, et rarement valorisés.  Ces derniers sont ainsi mis à profit pour justement recréer un sol sain, riche, bien drainé et léger, même sur un sol bitumé (lorsque vous n’avez pas la possibilité de remettre à jours notre regrettée pleine terre).

Les habitants furent nombreux à cette atelier, qui  a donné naissance à une superbe butte, dorénavant sauvée de la destruction qui menaçait, comme suite à tant d’autres actions événementielles. Et oui, notre butte est bien pérenne!.

Les Monterelais sont prêt à reproduire l’expérience, à tirer profit des pelouses omniprésentes et rendre leur ville comestible, voir même autosuffisante ! (oui, osons! ) .

Publié dans Non classé, Ville Comestible | Marqué avec , | Laisser un commentaire

La Ville Comestible, au programme d’Arcueil, le 5 mars.

Le Jeudi 5 mars, à partir de 20 heures

la salle du conseil de l’hôtel de ville accueillera les habitants pour la présentation des premières étapes de la démarche « Arcueil, ville comestible ».
Le maire, Daniel Breuiller, accompagnera Simon Burkovic, conseiller municipal délégué aux espaces verts et à la nature en ville. Après la projection d’une vidéo, des intervenants extérieurs apporteront expertise et vulgarisation lors du débat : Antoine Lagneau, chargé de communication à Natureparif (l’agence régionale pour la nature et la biodiversité) ; Sébastien Goelzer, responsable de l’association Vergers Urbains ; Laurence Baudelet, cofondatrice et coordinatrice de l’association Graine de Jardin; ChristineAubry, professeure à AgroParisTech et chercheure à Institut national de la recherche agronomique.

L’idée de rendre Accueil Comestible est née en mai 2014, lors du Festival Agriculture Urbaine, pendant une balade exploratoire organisée par Vergers Urbains dans le Quartier La Chapelle (Paris 18), elle donnera lieu le 5 mars à la mise en place d’un groupe de pilotage spécifique.

A voir et a manger

«Arcueil comestible ». On est prêt à aimer le projet et surtout ses fruits, jusqu’à les manger sur place. La « ville comestible», qu’est-ce que c’est ? L’idée consiste notamment à ramener en milieu urbain arbres fruitiers et plantes comestibles, à les rendre accessibles à tous et à moindre prix. Continuer la lecture

Publié dans Actu | Marqué avec | Laisser un commentaire

Avec Vergers Urbains, tous les moyens sont bons pour (ré)installer des bancs

↑Quand les bacs deviennent des bancs ou ba(n)c (ou banc-bac), ils permettent tout simplement, par quelques moyens détournés, parfois inavoués, aux gens de s'assoir, et rendre ainsi la ville un peu plus viable et moins ségrégative.

quelques extraits de l'article   de Terraeco   http://www.terraeco.net/Rien-de-tel-qu-un-banc-pour-faire,58085.html  :

"N’en déplaise aux pisse-froid, un banc saturé de postérieurs constitue un signe de bonne santé urbaine"

« L’espace public doit être libre et accessible à tout le monde. Si pour vous asseoir vous êtes obligé de vous mettre à une terrasse de café et de consommer, ce n’en est plus un »,(Marc Aurel)

« Si les personnes âgées ne peuvent pas fractionner leur trajets, c’est bien simple : elles ne sortiront plus et ce sera la catastrophe » (Anne Faure)

select red

 

 

 

 

 

select banc

 

 

 

 

 

select banc2

 

Publié dans Le projet Vergers Urbains, Ville Comestible | Marqué avec | Laisser un commentaire

le CUBE, tiers-lieu dédié à l’Agriculture Urbaine et à la résilience

Mozi - Schéma vnoir

La présence à Paris, notamment dans les arrondissements du nord-est, de nombreuses friches industrielles et de bâtiments désaffectés est à mettre en perspective avec le déficit de lieux d’expérimentation dédiés à l’agriculture urbaine et à la résilience dans la capitale.
Saisissant l’opportunité du lancement du budget participatif et alors que la maire de Paris a annoncé vouloir faire de l’agriculture urbaine une des priorités de sa mandature, le collectif Babylone propose un projet à l’intersection des questions agricoles, alimentaires et sociales. Son nom : le CUBE ! (inspiré du nom d’un des bâtiments visés)
Pour le soutenir, rejoignez le site du budget participatif : https://idee.paris.fr/le-cube-tiers-lieu-dedie-lagriculture-urbaine-et-la-resilience

Le CUBE a pour ambition d’être un espace d’expérimentation collaboratif ouvert sur le quartier et ses habitants. Ces derniers deviendront ainsi ré-inventeurs et co-producteurs de leur quartier en expérimentant concrètement des projets articulés autour de la nature en ville.
Trois principaux axes orienteront le programme :
1/- Un Lab’AU (LABoratoire d’Agriculture Urbaine) : Espace d’expérimentation et de production d’agriculture urbaine (fruits, légumes, petit élevage, pépinière de quartier, apiculture, etc.)
2/- Une Ressourcerie / Materiauthèque associée à un atelier de fabrication partagée. C’est à dire un lieu de collecte, réemploi, réparation et revalorisation des « déchets » ou ressources, complémentaire au Lab’AU.
3/ -Un Café / Restaurant Associatif (avec un atelier de transformation, un espace de distribution, et une fabrique dédiée à l’alimentation). Cet espace valorisera ainsi les produits du site.

Les enjeux auxquels ce projet répond sont multiples : besoin d’expérimentation et de production de nombreux acteurs de l’agriculture urbaine, revalorisation des déchets ou encore développement du secteur de l’économie sociale et solidaire. Il s’agit de créer un agrégateur d’initiatives en faveur de la transition écologique en milieu urbain.
Le CUBE est également caractérisé par la valorisation de la diversité des origines, des connaissances, des compétences, des cultures, des pratiques, …
Plus largement, dans le contexte de lutte contre le changement climatique, à quelques mois de la COP 21 qui se tiendra à Paris mais aussi  de la préservation des ressources, le Cube favorisera la réflexion autour de la ville résiliente.

vue_projet

Ce projet suppose un lieu de grande ampleur à l’échelle urbaine et fortement intégré dans son quartier, combinant espaces bâtis fonctionnels et espaces extérieurs évolutifs. Le lieu pressenti pour la mise en œuvre du projet est l’ancien Lycée Hôtelier Jean Quarré, situé 12 rue Jean Quarré, à proximité de la place des Fêtes dans le 19ème arrdt.
Ce site désaffecté jusqu’à la réalisation d’une nouvelle médiathèque offre des opportunités uniques de mise en réseau et de travail commun avec ses habitants dans un quartier dense et très minéral.
Cette localisation n’est cependant pas restrictive et le projet peut se développer sur d’autres sites délaissés de l’arrondissement ou du Nord Est-Parisien.

Le projet est porté par le collectif Babylone dont plusieurs membres sont lauréats des appels à projet Végétalisation Innovantes (2013) et Métabolisme Urbain (2014) de la Ville de Paris, tous deux axés sur la recherche de terrains d’expérimentation, avec une forte composante sociale.
Il s’agit notamment de : Vergers Urbains, Toits Vivants, Zone AH ! (Zone Agriculture Urbaine Hybride), chacun avec leurs propres réseaux étant impliqués dans le projet.

bientôt d’autres infos ici : lab-au.org

Publié dans Actu, Ville Comestible | Laisser un commentaire

Ateliers Semis – 20ème Chaise (38 rue des Amandiers – Paris 20)

affiche 28 février 20èCH

Publié dans Actu, Non classé | Laisser un commentaire

A la taille! Nouvelle année, nouvelle coupe!, avec le Sens de l’Humus

DIMANCHE 15 MARS – Formation taille de fruitiers

DIMANCHE 5 AVRIL – Formation greffe & porte greffe
Les pêchers, pommiers et poiriers de la parcelle Pouplier attendent leur taille bisannuelle… Vergers Urbains, prête main forte au Sens de l’Humus pour préserver ce patrimoine et transmettre leur savoir en matière de taille et d’entretien des arbres. L’occasion de revoir les élémentaires autour de la taille, de la greffe, de prendre le coup de main, d’apprendre, de partager (savoir, rigolades, mousse de betterave et chocolats chauds).
Pour s’inscrire envoyer un mail à vergersurbains@gmail.com  en précisant la ou les séances  auxquelles vous souhaitez assister
Taille&Greffe, infos
Publié dans Actu | Laisser un commentaire

Un jardin partagé démarre sa métamorphose dans le 13ème

Après 8 jours de chantier le jardin partagé situé au 13 rue Fontaine à Mulard (13ème) démarre sa métamorphose. Ce jardin est situé au cœur d’une résidence sociale appartenant à Paris Habitat, géré par l’ARBP et comportait 24 parcelles de 6 m2 en moyenne, principalement consacrées à une culture vivrière. La périphérie de cet espace était densément occupé par une centaine d’arbustes non comestibles : Eleagnus, Troënes, Spirée Niponica, Fortifia, Berbéris. Couvrant une superficie totale de près de 900 m2.
Le nombre de parcelle est porté aujourd’hui à 36.

Objectif du projet :

  • Améliorer la qualité esthétique du site en proposant notamment des dispositifs de délimitation plus homogènes, alternatifs et adaptés,
  • Réaménager et rendre accessible l’ensemble de la parcelle, et développer une végétation comestible
  • Revaloriser les espaces Communs
  • Faciliter l’activité de jardinage,

Au delà de l’aménagement des parcelles, l’attention se porte sur l’aménagement des espaces communs, qu’ils soient naturels ou jardinés, l’enjeu est de favoriser les espaces de rencontre. Nous nous sommes orientés vers la création d’un jardin-forêt, où il s’agit d’ajouter l’aspect comestible à l’intérêt ornemental qui prévaut actuellement. Les arbustes actuels sont remplacés par des arbres et arbustes fruitiers qui profiterons à l’ensemble des jardiniers. Le pourtour de la parcelle (hors nouvelles parcelles créées) porte sur 274 m2,est retravaillé et complété :
‐ par des arbres fruitiers (Pommier, Poirier, Pêcher, Abricotier, Prunier),
‐ par des arbustes fruitiers sauvages : Noisetiers, Sorbiers, Aubépines
‐ par des arbustes à petits fruits : groseilliers (à Maquereau et à Grappes), framboisiers, Cassissiers, Casseillers,
‐ par des grimpants comestibles

Le chantier était encadré par Toits Vivants, avec l’appui de Vergers Urbains et mené avec 3 jeunes en insertion, via l’association Jean Coxtet / Réagir

C:�2 - Ville Comestible�2- Tois VivantsProjetParis HaabBril

Publié dans Actu, Pieds d'immeuble, Ville Comestible | Marqué avec , , , | Un commentaire

Le 28-01-2015 – Avec l’Agriculture Urbaine, inventons le Paris Comestible

13400842735_aca507c824_z

Entre Appels à projet et modification de son plan local d’urbanisme, la Ville de Paris a choisi de faire de l’agriculture urbaine une priorité. Chiche !
La Générale, Graine de Jardins, Vergers Urbains, le Collectif Babylone et Quartiers en Transition invitent habitants, associations, collectifs, porteurs de projet, urbanistes, architectes… à réfléchir ensemble à la ville nourricière de demain, dans les rues, sur les murs et les toits.

De l’identification des levier et ressources mais aussi des freins rencontrés  pour la mise en place des projets et des expérimentations en passant par les liens à créer entre les différents initiatives et les structures porteuses, cette journée répondra à un double objectif :
-proposer aux élus et services techniques des collectivités de co-constuire la ville comestible de demain ;
-rédiger un mémoire collectif destiné à la consultation publique du printemps prochain dans le cadre de la modification du Plan local d’urbanisme de Paris.

Rendez-vous le 28 janvier de 10h à 18h à La Générale,  coopérative artistique, politique et sociale,
14, avenue Parmentier dans le 11ème (M° Voltaire)

Programme

9h30-10h
Accueil des participants

10h00
Introduction

10h15
Début des ateliers
Ateliers “végétalisation et  agriculture urbaine » : En partant des cas concrets, quels sont les manques, les besoins, les contraintes pour la mise en place des projets ?
Atelier Plan Local d’Urbanisme (PLU) : intégrer l’agriculture urbaine dans le PLU, comment rendre de document d’urbanisme « comestible » ?  Comment la modification du PLU peut elle être un atout pour la mise en place d’espaces d’agriculture urbaine ? ​

12h45
Pause déjeuner

14h14
Café à La Générale et projection du film ​ »Remuer la terre, c’est remuer les consciences« , documentaire d’Eric Oriot produit par Natureparif sur l’agriculture urbaine en Ile-de-France

15h00
Plénière. Retours des rapporteurs sur le​s ateliers du matin. Mise en place d’un canevas de demandes et propositions pour la rencontre avec les élus ​ et première rédaction d’un mémoire dédié à la modification du Plan Local d’Urbanisme

16h30-18h
Débat avec les élus de différents arrondissements,  de la Ville de paris, de la Région en charge de ces questions
Présentations des propositions et demandes, échanges.

18h00
Fin

Publié dans Actu, Ville Comestible | 3 commentaires